Sélectionner une page

Quelles sont les aides financières pour étudier ou travailler à l’étranger ?

Vous souhaitez voyager en partant étudier ou travailler à l’étranger mais vous ne savez pas si vous en avez les moyens ? Un tel voyage se planifie et se finance, peu importe les raisons pour lesquelles vous souhaitez partir. Alors, quelles sont les aides financières pour partir étudier ou travailler à l’étranger ? Quels sont les dispositifs d’accompagnement disponibles ? On vous dit tout !

Vous voulez étudier à l’étranger ? 

L’aide à la mobilité internationale

L’aide à la mobilité internationale, ou AMI, permet d’accompagner financièrement les étudiants qui suivent une formation à l’étranger dans le cadre d’un échange ou qui effectuent un stage professionnel à l’étranger aussi.

Il y certaines conditions pour obtenir l’AMI :

– vous devez déjà bénéficier déjà d’une bourse sur critères sociaux ou d’une aide spécifique annuelle ;

–  le séjour à l’étranger doit durer entre 2 et 9 mois consécutifs ;

– et vous devez préparer un diplôme national.

Si vous remplissez tous les critères, il vous est possible de remplir un dossier à transmettre au service des relations internationales de votre établissement.

L’aide à la mobilité internationale, ou AMI, permet d’accompagner financièrement les étudiants qui suivent une formation à l’étranger dans le cadre d’un échange ou qui effectuent un stage professionnel à l’étranger aussi.

Il y certaines conditions pour obtenir l’AMI :

– vous devez déjà bénéficier déjà d’une bourse sur critères sociaux ou d’une aide spécifique annuelle ;

–  le séjour à l’étranger doit durer entre 2 et 9 mois consécutifs ;

– et vous devez préparer un diplôme national.

Si vous remplissez tous les critères, il vous est possible de remplir un dossier à transmettre au service des relations internationales de votre établissement.

La bourse Erasmus

Cette bourse est une aide financière pour tous les étudiants qui veulent partir étudier à l’étranger dans l’un des 28 pays européens, mais aussi en Islande, en Turquie, en Macédoine, en Norvège et au Liechtenstein. Il faut être inscrit dans un établissement de l’enseignement supérieur pour pouvoir prétendre à la bourse Erasmus.

Erasmus+ prend en charge vos frais de scolarité et de séjour à partir du moment où ils concernent vos études. Le montant maximum est de 450 euros par mois et peut varier en fonction de la durée du séjour et de la destination étrangère. Cette aide est cumulable avec la bourse du CROUS.

Il y a 2 types de bourses Erasmus :

–  Erasmus+ études :

○ pour les étudiants du programme Erasmus+

○ doit durer entre 3 et 12 mois

– Erasmus+ stages :

○ pour étudiants effectuant un stage en Europe

○ doit durer entre 3 et 12 mois

Les bourses

En Europe, vous pouvez percevoir une bourse sur critères sociaux selon les mêmes conditions qu’en France :

– il faut étudier dans un établissement reconnu par le pays ;

– et suivre à temps plein une année universitaire ou 2 semestres d’un diplôme de ce pays.

Les aides régionales

Il existe aussi des aides régionales, en plus des aides citées précédemment, comme le pass monde en Normandie, la bourse jeunes à l’international en Bretagne ou encore envoléo dans les Pays de la Loire.

Vous pouvez aussi vous rendre sur le simulateur d’aides en ligne de WIZBII pour connaître toutes les aides auxquelles vous êtes éligible ! On le répète, un séjour à l’étranger se planifie et se prépare

Vous voulez travailler à l’étranger ?

L’équipe Mobilité Internationale

Il est possible de bénéficier d’une prise en charge personnalisée d’un conseiller d’une équipe Mobilité internationale (EMI) afin de construire votre projet à l’étranger. Pour cela, vous devez simplement être inscrit comme demandeur d’emploi. Généralement, cet accompagnement dure entre 1 et 12 mois en fonction de votre profil, votre situation et vos besoins.

Pour demander un accompagnement EMI, vous pouvez en discuter avec votre conseiller Pôle Emploi.

Your First Eures Job

Your First Eures Job, ou YFEJ, est un programme permettant d’être accompagné pour trouver un emploi de minimum 6 mois dans l’un des 28 pays de l’Union Européenne, en Norvège ou en Islande.Pour pouvoir bénéficier de cet accompagnement, vous devez avoir la nationalité de l’un des 28 pays de l’Union Européenne ou bien la nationalité islandaise ou norvégienne et résider dans ce pays.

Dans ce programme, vous pouvez obtenir des aides forfaitaires pour vous rendre à un entretien à l’international, pour déménager ou encore pour des cours de langue si vous décrochez un poste. Comme pour EMI, vous pouvez en faire la demande auprès de votre conseiller Pôle Emploi !

Le programme Reactivate

Le programme Reactivate est un accompagnement pour une embauche dans un autre pays de l’Union Européenne. Cet emploi doit être un CDD de 6 mois minimum et le contrat doit être soumis au droit du pays en question. Pour bénéficier du programme Reactivate, vous devez avoir la nationalité d’un des 28 pays de l’Union Européenne et y résider.

Grâce à Reactivate, vous pouvez obtenir diverses aides comme pour YFEJ : aide pour aller à un entretien d’embauche, déménagement, cours de langue, etc. Encore une fois, il suffit de vous adresser à votre conseiller Pôle emploi pour en faire la demande.

Enfin, si vous souhaitez connaître toutes les aides auxquelles vous pouvez bénéficier, vous pouvez vous rendre sur le simulateur d’aides en ligne de WIZBII ! Que ce soit pour étudier ou travailler, vous aurez certainement besoin de toutes les aides disponibles pour que votre séjour soit le meilleur !

Vous avez besoin d’aide supplémentaire pour organiser votre mobilité ? N’hésitez pas à contacter l’équipe Needl, nous sommes à votre écoute ! 

Vous serez peut être aussi interessé(e) par…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *