Logo square edb169e696d68ae629840cace8ff87f0327bf6b1663527e490ff87d151168dcd
Ecrit par Valentin Menard Publié le 25/04/2016 BLOGGER INTERVIEW

Est-ce que tu peux te présenter et nous expliquer les raisons qui t’ont poussées à écrire un blog ?
J’ai fait des études culturelles et à ce moment là je voulais profiter de l’offre culturelle mais je n’en avais pas les moyens. Du coup je me renseignais toujours sur les bons plans gratuits ou pas chers et mes potes ont commencé à m’appeler « Miss Bon Plan ». Et il y a 4 – 5 ans, j’ai crée mon blog. Une des raisons, c’est que j’ai une très mauvaise mémoire ! Là j’avais tout de noté. Depuis, c’est comme une deuxième vie. Ça me prend au moins 3h par jour si je compte les sorties, l’écriture des articles, les réseaux sociaux, etc.

Quel est l’esprit  de Mademoiselle Bon Plan?
Donner aux gens des bons plans pour les inciter à sortir de chez eux, leur montrer que la culture n’est pas élitiste. Par exemple, si je fais un resto un peu cher, je vais leur parler du menu du midi qui certes aura des ingrédients un peu moins nobles mais sera beaucoup moins cher et bénéficiera de la même qualité de cuisine. Dans cet esprit, j’essaye de négocier des offres pour mes lecteurs.

Tu as grandi à Lyon et vis maintenant à Paris, quelle est la meilleure ville pour la gastronomie ?
Sur les adresses internationales, c’est plus varié à Paris. Par exemple, quand je suis partie de Lyon, il n’y avait pas encore de japonais authentiques autres que des sushis. Mais il y a proportionnellement plus de bons restaurants à Lyon. A Paris, c’est impossible de trouver un restaurant à l’aveugle. Quand je suis arrivée, j’ai essayé et je me suis rendue compte qu’il y en avait beaucoup trop de mauvais !

Qu’est-ce que tu recherches quand tu vas au restaurant ?
Être surprise ! Esens’all est un restaurant gastronomique qui est exceptionnel en la matière. Après s’être installés, le chef arrive et nous demande si l’on a des allergies ou si il y a des plats que l’on n’aime vraiment pas, et il nous concocte notre menu en fonction. C’est délicieux !

Quel est le rôle du blogueur ?
L’intérêt du blogueur c’est qu’il n’est pas un professionnel, il utilise les mêmes termes que les gens dans la rue pour parler de son expérience. Il faut se poser la question de la légitimité de nos avis. Je n’ai pas fait d’études gastronomiques, je ne suis pas critique, je donne mon expérience fondée sur l’atmosphère, le service et ce qu’il y a dans l’assiette. Il faut savoir rester à notre place. C’est la raison pour laquelle je ne donne pas de note, si ça me plaît, je ne vais pas dire que c’est un bon restaurant dans l’absolu. C’est juste mon point de vue.

Merci Gaëlle !
Retrouvez tous les bons plans de Mademoiselle Bon Plan en la suivant sur Needl !